Santé psychique des MENA. Partie I : Etat de la situation des violences subies

Décembre 2016

L’impact médico-psychologique, pour les MENA, d’une succession de ruptures de liens et de violences (violences dans le pays d’origine, trajet migratoire présentant de multiples dangers, pressions sur les familles et les jeunes, violences institutionnelles...) interpelle les professionnels de terrain et d’une manière générale, tout l’ensemble du secteur des droits humains et de l’enfant. En particulier ces dernières années.

Le temps de trois analyses, la CODE a souhaité rappeler les éléments qui, en amont et en aval, participent des vulnérabilités de ces enfants et adolescents, et notamment de leurs difficultés d’être, de se projeter dans l’avenir, etc.

Dans une première analyse (celle-ci), nous rappelons les chiffres concernant les situations des mineurs en exil en Belgique et la législation en vigueur. Nous décrivons également les différents éléments qui sont susceptibles d’avoir un impact sur la santé mentale des MENA.

Deux autres analyses, publiées en 2017, reviendront sur les réalités psychosociales actuelles des MENA (traumatismes, résilience, conflits de loyauté, symptômes récurrents), et sur les différents impacts du vécu des MENA sur leur santé mentale (relations sociales et interpersonnelles, scolarité, procédure).