Les droits de l’enfant ont 30 ans, joyeux anniversaire ?

Novembre 2019

Depuis 30 ans, l’enfant, défini comme toute personne de moins de 18 ans, dispose formellement de droits fondamentaux grâce à la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies, qui est d’application partout à travers le monde… hormis aux États-Unis (qui ne l’ont pas ratifiée). En son honneur, le 20 novembre a été décrété « Journée internationale des droits de l’enfant ».

Si la Convention n’a pas pris une ride et a, comme espéré, été à l’origine d’avancées considérables, le sort de nombreux enfants reste malgré tout peu enviable, ici et ailleurs. Certains sont si peu pris en considération qu’ils en deviennent invisibles, avec l’effet boule de neige que l’on peut imaginer : besoins non reconnus, non prise en compte dans les statistiques, législations inadaptées, risque accru d’accompagnement inadéquat, droits bafoués, augmentation de la vulnérabilité, développement entravé…

PDF - 1.7 Mo

En téléchargement

(PDF, 1.7 Mo)