Actualités

Pour plus d’informations, contactez directement l’association organisatrice dont les coordonnées se trouvent toujours en fin de présentation.

Abonnement par fil RSS

Suivez-nous

En ce 17 octobre, journée mondiale de lutte contre la pauvreté, la CODE rappelle l’impact important de la pauvreté sur les enfants et le respect de leurs droits en Belgique. L’occasion de relire nos analyses à ce sujet. Nos membres se mobilisent : pour plus d’information quant aux activités qu’ils organisent, rendez-vous sur notre page Facebook !

La CODE contribue à l’Examen périodique universel (EPU) !

Actualité mise en ligne le 7 juillet 2015

Parmi les mécanismes des Nations Unies visant à améliorer la situation des droits humains et notamment de l’enfant dans les États parties, il y a l’Examen périodique universel (ou EPU).

Cet examen se déroule tous les quatre ans et demi.

Un groupe de travail composé d’États membres des Nations Unies et qui est présidé par le Président du Conseil examine le rapport national et rencontre l’État dans le cadre d’un « dialogue interactif ». Le groupe de travail formule ensuite des recommandations à l’État. Les ONG et institutions nationales des droits de l’Homme sont invitées à contribuer au processus en évaluant la réalisation des recommandations précédentes, et en formulant leurs sujets de préoccupations, sous une forme très synthétique (quelques pages seulement).

La CODE a contribué à cet examen en déposant, en juin 2015, un rapport, qui est le fruit d’un exercice collectif, qui repose en particulier sur le travail de cinq membres de la CODE : ATD Quart Monde Wallonie-Bruxelles, Badje (Bruxelles Accueil et Développement pour la Jeunesse et l’Enfance), le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, le Service droit des jeunes (SDJ) de Bruxelles, ainsi que UNICEF Belgique.

Cette contribution est téléchargeable.

Des contributions individuelles de deux membres de la CODE,DEI Belgique et ECPAT Belgique, ont également été déposées en parallèle. Elles portent respectivement sur les questions de justice des mineurs et sur les violences faites aux enfants en matière d’exploitation sexuelle et commerciale.