Egalité filles-garçons : bonjour les stéréotypes !

Novembre 2018

Les stéréotypes de genre et les discriminations qui en découlent vont à l’encontre du principe d’égalité entre filles et garçons, qui constitue l’un des fils conducteurs de la Convention relative aux droits de l’enfant du 20 novembre 1989.

Même si les choses bougent, ces « étiquettes » restent bien ancrées dans la société, y compris à un niveau politique. Dans la durée, les stéréotypes de genre, et les discriminations qui en découlent, confortent les déséquilibres de pouvoirs structurels et les inégalités entre les femmes et les hommes à tous les niveaux de la société.

Pour mieux comprendre ce qui se joue, le temps de plusieurs analyses complémentaires, la Coordination des ONG pour les droits de l’enfant (CODE) a souhaité retracer ce « chemin » qui va des stéréotypes de genre aux violences faites aux femmes en passant par l’inégalité structurelle entre femmes et hommes. Les notions, situations et chiffres sont analysés ici dans la perspective des droits de l’enfant.