Actualités

Pour plus d’informations, contactez directement l’association organisatrice dont les coordonnées se trouvent toujours en fin de présentation.

Abonnement par fil RSS

Suivez-nous

En ce 17 octobre, journée mondiale de lutte contre la pauvreté, la CODE rappelle l’impact important de la pauvreté sur les enfants et le respect de leurs droits en Belgique. L’occasion de relire nos analyses à ce sujet. Nos membres se mobilisent : pour plus d’information quant aux activités qu’ils organisent, rendez-vous sur notre page Facebook !

Des jeunes qui dorment dans la rue par moins 10 degrés à Bruxelles, une situation inacceptable, communiqué de presse de MENAMO, SOS Jeunes et Abaka

Actualité mise en ligne le 9 février 2012

A Bruxelles, les services d’Aide en Milieu Ouvert de l’Aide à la jeunesse tirent la sonnette d’alarme et dénoncent la situation inacceptable de mineurs étrangers non-accompagnés (MENA) à la rue. Il est impossible d’en connaître le nombre exact mais il est vraisemblable qu’ils soient plusieurs dizaines dans ce cas.

Les réponses politiques aux besoins primaires de ces jeunes sont inexistantes. Nous considérons qu’ils se trouvent en situation de danger. Ces jeunes sont pour la plupart arrivés en Belgique très récemment, ils n’ont pas de famille, généralement pas d’amis ou de connaissance, ne parlent bien souvent pas une langue nationale ni même l’anglais, ne connaissent pas les lieux ou les personnes susceptibles de les aider et FEDASIL, qui devrait leur proposer un hébergement adéquat, ne remplit plus sa mission depuis de nombreux mois.

De nombreux jeunes se sont présentés à nos services ce week-end après avoir passé plusieurs nuits dans la rue.

Dimanche 5 février, Madame De Block, la Secrétaire d’Etat chargée de l’asile, de l’immigration et de l’intégration sociale, annonçait dans les médias la prise en charge de toute personne en demande d’un hébergement. Or la situation est tout autre : depuis jeudi, le service d’Aide en Milieu Ouvert SOS Jeunes-Quartier Libre reçoit plus de quinze jeunes par jour en demande d’un hébergement. Ils cherchent un lieu où dormir, de quoi manger et une personne à qui parler.

D’autres services, tels que ABAKA qui propose également un hébergement d’urgence, ont vu ces demandes doubler depuis plusieurs semaines. Les droits élémentaires de ces enfants sont bafoués depuis de nombreux mois et les réponses ponctuelles, précaires et temporaires proposées par les pouvoirs publics ne répondent manifestement pas aux besoins. Nous demandons que des solutions adéquates et structurelles soient mises en place immédiatement pour accueillir ces enfants et adolescents d’une manière conforme à la dignité humaine.

Face à l’absence des réponses des pouvoirs publics, les services d’Aide en Milieu Ouvert de l’Aide à la jeunesse lancent un appel pour que les responsabilités juridiques et politiques soient effectivement prises par toutes les institutions concernées.

Nous demandons l’application stricto sensu de la convention internationale relative aux droits des enfants et des engagements légaux de la Belgique en matière d’accueil des demandeurs d’asile et des mineurs étrangers non accompagnés et des dispositions légales applicables en Belgique en matière d’aide et d’accueil des MENA.

Pour plus d’infos, voyez notamment le site Internet de MENAMO : http://www.menamo.net/