Actualités

Pour plus d’informations, contactez directement l’association organisatrice dont les coordonnées se trouvent toujours en fin de présentation.

La Reine plaide en faveur du droit de chaque enfant à un enseignement de qualité (CP UNICEF)

Actualité mise en ligne le 20 novembre 2013

Table ronde sur l’égalité des chances à l’école UNICEF - Bruxelles

Le 20 novembre, Journée internationale des Droits de l’Enfant, UNICEF Belgique réunit des experts ès éducation pour réfléchir aux inégalités sociales persistantes générées par notre système d’enseignement, en contradiction avec les droits de l’enfant. Par cette table ronde, UNICEF Belgique souhaite tirer les leçons des bonnes pratiques déjà mises en place. Le défi d’aujourd’hui consiste dépasser les constats pour s’attaquer aux causes structurelles des problèmes, et pas seulement aux symptômes. S.M. la Reine, Présidente d’honneur d’UNICEF Belgique, a présidé la table-ronde. Au cours de son allocution, elle a insisté ce matin sur le droit qu’a chaque enfant à une éducation de qualité.

En février 2013, UNICEF Belgique présentait le rapport « Tous égaux à l’école. Voilà ce qu’ils en pensent » qui était le résultat d’un questionnement de centaines d’enfants et de jeunes socialement vulnérables sur ce qu’ils pensent de l’égalité des chances à l’école. Alors qu’il existe de grandes préoccupations quant à la qualité de l’éducation et aux inégalités scolaires qui ne cessent de se creuser dans notre pays, les premiers concernés, à savoir les enfants et les jeunes, ne sont que rarement entendus. Outre les nombreux rapports sur l’(in)égalité des chances à l’école qui ont déjà été publiés, les opinions et les expériences des enfants socialement vulnérables montrent à quel point l’école est pour beaucoup d’entre eux un véritable parcours d’obstacles qui fait mal et exclut. Tout le contraire de ce qu’elle doit être.

UNICEF Belgique a souligné l’urgence de mettre fin à ces inégalités et entend bien montrer qu’il n’y a rien d’inévitable à cette réalité. La seule leçon positive à tirer des comparaisons internationales dans lesquelles notre pays finit comme champion de l’inégalité, c’est que nous avons la preuve qu’il y a moyen de faire autrement. Que les changements ne sont pas uniquement urgents, mais qu’ils sont aussi réalistes. De part et d’autre du pays, des bonnes pratiques existent mais celles-ci restent souvent peu connues ou soutenues.

Afin d’aller plus loin, UNICEF Belgique organise une table-ronde d’experts sur l’égalité des chances à l’école le 20 novembre, lors de la journée internationale des droits de l’enfant. L’objectif est décortiquer les bonnes pratiques apportées par les participants au sein de groupes de travail. Le point central des discussions portera sur le bien-être des élèves et le renforcement de l’enseignant. L’objectif principal de la table-ronde n’est pas de dresser un catalogue de bonnes pratiques, mais de sensibiliser les acteurs internes et externes à l’enseignement aux éléments critiques qui fondent les inégalités afin de formuler des recommandations structurelles. Les experts qui participent à la table ronde proviennent d’horizons divers mais sont tous des spécialistes en éducation. Il s’agit de représentants gouvernementaux, de représentants de réseaux, d’acteurs de l’enseignement, d’experts et de chercheurs, d’organisations indépendantes ou d’organisations de la société civile. Bref des penseurs et des acteurs actifs pour l’égalité des chances à l’école.

S.M. la Reine, en sa qualité de Présidente d’honneur d’UNICEF Belgique, a présidé la table ronde. A ce titre, elle a eu maintes occasions de visiter des projets d’éducation tant en Belgique que dans les pays en développement. Cette expérience s’est reflétée dans son allocution en faveur d’un enseignement de qualité pour chaque enfant, où qu’il vive.

« L’inégalité des chances dans l’enseignement ne se manifeste pas uniquement à l’étranger. Et la pauvreté infantile est un paramètre important, même dans notre propre pays. Il est tellement difficile de rompre le cercle vicieux de la pauvreté intergénérationnelle.

Vous savez à quel point je suis sensible à la cause des personnes vulnérables en général et à celle des enfants en particulier. Comme maman, d’abord : je me rends compte au quotidien de tout le potentiel que les jeunes enfants ont en eux. Je sais que les enfants évoluent très vite et je réalise combien il est important de créer les conditions qui leur permettent de s’épanouir, de trouver leur voie, d’exprimer les talents qu’ils ont tous en eux.

Lors de mes activités également, je suis touchée par tous les enfants que je rencontre : je prends la mesure de leur situation et des inégalités auxquelles ils sont parfois confrontés. Chaque fois, j’essaie d’apporter une contribution aux efforts de remédiation, qui constituent souvent un travail de longue haleine.

La table ronde d’aujourd’hui nous permettra de nous mettre à l’écoute de la voix des enfants les plus pauvres et de ceux qui travaillent ou vivent avec eux.

Nous devons tout mettre en œuvre pour garantir l’égalité des chances pour les enfants en situation de pauvreté. En effet, une éducation de base de qualité est un des objectifs prioritaires reconnus par la communauté internationale. Nous ne pouvons pas y rester indifférents. »

Les élections, une opportunité pour le respect des droits de l’enfant L’UNICEF a pour mandat de veiller à la bonne application de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, ratifiée par la Belgique. La politique doit s’appuyer sur cette Convention et les droits de l’enfant doivent faire partie intégrante des programmes des partis. La crise économique a un impact important sur les enfants. Nous devons protéger les enfants, surtout en période de crise. UNICEF Belgique veut délivrer un message fort aux responsables politiques en leur demandant de protéger les enfants et d’investir encore plus dans les enfants et dans l’éducation de qualité pour tous les enfants, surtout les plus vulnérables. Ce serait une erreur coûteuse de ne pas le faire et c’est le meilleur investissement pour l’avenir. Cette table ronde est une des actions que nous menons à l’approche des élections afin de faire en sorte que les droits de l’enfant, l’égalité des chances et la lutte contre la pauvreté infantile soient placées bien haut dans les agendas des partis politiques. Les conclusions et recommandations de cette table ronde seront remises aux décideurs politiques en vue des prochaines élections.

SM la Reine, Présidente d’honneur d’UNICEF Belgique, présidera cette table ronde. Tant en Belgique qu’à l’étranger, celle-ci a mené plusieurs visites de terrain pour sensibiliser au droit à une éducation de qualité.

Cette table ronde a pu être organisée grâce au soutien de notre partenaire ING qui nous accueille dans son centre culturel.

Contact pour la Presse : Benoît Melebeck, UNICEF Belgique, 0476/43.08.07

Pour plus d’informations :
Rapport des enfants et des jeunes sur l’égalité des chances à l’école.
Centre de recherche de l’UNICEF (Innocenti) : Tableaux comparatifs du bien-être des enfants dans les pays riches)