Abonnement par fil RSS

Suivez-nous

La CODE a consacré sa dernière étude aux enfants placés à l’hôpital par l’aide à la jeunesse ou un juge. Voyez notre communiqué de presse. L’étude est disponible ici. Des exemplaires papier sont disponibles gratuitement à la demande !

Charte

Charte de la Coordination francophone des Organisations non-gouvernementales pour les Droits de l’Enfant.

Les associations membres de la Coordination des ONG pour les droits de l’enfant doivent respecter les critères suivants :

  1. Etre une organisation non-gouvernementale et avoir notamment pour objectif la lutte pour un plus grand respect des droits de l’enfant ;
  2. Etre actif depuis au moins cinq ans ;
  3. Développer une action spécifique et non accessoire de promotion et/ou défense des droits de l’enfant au niveau de l’ensemble de la Communauté française et/ou germanophone ;
  4. Souscrire à la Convention relative aux droits de l’enfant ; défendre et promouvoir tous les droits de l’enfant de manière globale sans se limiter à certains aspects uniquement de ces droits ;
  5. Communiquer annuellement ses rapports d’activité et financiers à la coordination ;
  6. S’engager à participer activement aux travaux de la Coordination ;
  7. Adhérer aux principes fondateurs de la Coordination.

Principes fondateurs de la Coordination des ONG pour les droits de l’enfant

Les ONG membres de la coordination des ONG pour les droits de l’enfant :

  • Reconnaissent la dignité de tous les membres de la famille humaine ainsi que le caractère inaliénable de leurs droits en tant que fondement de la liberté, justice et paix sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
  • Respectent l’ensemble des instruments des Nations-Unies et du Conseil de l’Europe en matière de droits de l’Homme, et encouragent leur mise en œuvre notamment en Belgique.
  • S’engagent à promouvoir tous les droits figurant dans la Convention relative aux droits de l’enfant.
  • S’engagent à œuvrer à la poursuite des deux objectifs majeurs de la coordination soit :
    • Veiller au respect de la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant par la Belgique et suivre le processus d’élaboration des rapports au Comité des droits de l’enfant.
    • Développer une action en matière d’information, sensibilisation et éducation sur les droits de l’enfant.
  • Reconnaissent le caractère pluraliste de la Coordination et son indépendance par rapport à toute structure politique, syndicale et/ou religieuse.
  • S’engagent à veiller à ce que la Belgique respecte les obligations qui sont les siennes en vertu de la Convention relative aux droits de l’enfant et notamment :
    • Transmettre un rapport dans les délais prévus ;
    • Assurer le suivi des conclusions du Comité des droits de l’enfant ;
    • Retirer les déclarations interprétatives adoptées en même temps que la ratification de la Convention ;
    • Mettre en place un mécanisme permanent de coordination, d’évaluation, de surveillance et de suivi des politiques relatives à l’enfance pour s’assurer que la Convention soit pleinement respectée et mise en œuvre à tous les niveaux de l’Etat belge ;
    • Garantir la prise en compte de l’avis des enfants et la prise en considération de celui-ci aux fins des décisions qui influencent leur existence, notamment au niveau de la famille, à l’école et au niveau local ainsi que dans le système judiciaire.
    • Mettre au point un système pour faire largement connaître les principes et les dispositions de la Convention aux adultes comme aux enfants.